Réunir deux, trois ou quatre périphériques en un seul est le pari gagné des imprimantes multifonctions, dont les prix sont avantageux. Mais avant de vous équiper, posez-vous les bonnes questions pour trouver le modèle qu’il vous faut : combien de pages de texte, de documents avec des graphiques ou de photos voulez-vous imprimer chaque mois ? Avec quel niveau de qualité ? La vitesse d’impression est-elle déterminante ? Serez-vous seul ou plusieurs à l’utiliser ? Possédez-vous déjà un scanner ? La fonction télécopie est-elle réellement indispensable ?

MONOFONCTION, MULTIFONCTION OU 4 EN 1 ?



Les avantages des multifonctions sont nombreux. Citons en premier lieu le gain de place permis par la réunion de plusieurs périphériques en un seul appareil. L’encombrement est un peu supérieur à celui d’une imprimante traditionnelle, mais demeure intéressant au regard de la multiplicité des fonctions. D’autant que nombre de câbles d’alimentation et de connectique disparaissent du même coup !

Le deuxième avantage est d’ordre financier, puisque le prix d’une multifonction sera toujours inférieur à celui, cumulé, de tous les appareils qu’elle remplace. Concrètement, si les tarifs s’échelonnent entre 50 et 450 €, pour un usage classique, vous trouverez certainement les fonctions qui vous conviennent entre 80 et 200 €.

Enfin, certaines fonctionnalités, comme la photocopie ou l’impression photo à partir d’une carte, sont accessibles sans devoir allumer le PC.



JET D’ENCRE OU LASER ?



Autre point fort des jets d’encre auprès du grand public : leur prix de vente ! Les modèles couleurs sont plus abordables (à partir de 40 €) que les imprimantes lasers couleurs (à partir de 100 €). Si vous pouvez faire l’impasse sur la couleur, les imprimantes lasers monochromes sont un peu plus accessibles. Mais ce prix d’achat est à mettre en parallèle avec les coûts d’impression. Les coûts à la page des imprimantes à jets d’encre sont loin des chiffres annoncés par les fabricants, seul un usage intensif permet de s’en rapprocher en limitant l’utilisation d’encre pour le nettoyage des têtes d’impression. Si vous utilisez peu votre imprimante, vous serez régulièrement invité à effectuer un nettoyage complet des têtes d’impression pour éviter qu’elles se bouchent. Ces cycles de nettoyage sont très gourmands en encre. Ainsi, comme nous avons pu le vérifier lors d’un test spécifique, moins vous imprimez, plus ça vous coûte cher.

Les imprimantes lasers sont réputées pour leur productivité : leur vitesse d’impression est élevée, le toner a une plus grande capacité que les cartouches d’encre et le bac à papier dispose d’une plus grande réserve, on perd moins de temps à le recharger. Plutôt orientées vers un usage bureautique, les imprimantes lasers ne sont pas destinées à imprimer des photos – de toute façon, elles n’acceptent pas les papiers très épais comme les papiers photo haut de gamme. Enfin, ces modèles sont plus encombrants, surtout les lasers couleurs, et le bruit de la ventilation est permanent (tant que l’imprimante est allumée), bien que discret. La technologie laser a besoin de chaleur pour fixer le toner sur le papier, d’où une consommation électrique largement supérieure à celle des imprimantes à jets d’encre. Les lasers sont conçues pour une utilisation plus intensive que les jets d’encre, c’est pourquoi les entreprises et les associations sont principalement équipées en imprimantes lasers. Reste à prendre en compte les consommables autres que le papier et l’encre lorsque l’on imprime vraiment beaucoup : tambour, four, tête d’impression…

Basée sur une technologie d’impression très différente des jets d’encre, les imprimantes lasers n’utilisent pas de toner pour effectuer des nettoyages réguliers, et il n’y a pas de risque de se retrouver avec une tête d’impression bouchée empêchant toute impression. En revanche, le prix des toners est assez élevé. En contrepartie, ils permettent d’imprimer beaucoup plus de pages qu’une cartouche d’encre. Les coûts d’impression des imprimantes lasers sont donc généralement plus faibles que ceux des imprimantes à jets d’encre. Les lasers sont ainsi plus rentables à long terme.

Les imprimantes qui utilisent la technologie de la sublimation thermique ou transfert thermique sont principalement des modèles dédiés à l’impression de photos au format 10×15cm. Ces petites imprimantes photo fonctionnent avec des kits de ruban thermique contenant un nombre donné d’impressions (encre et papier inclus). Les coûts à la page sont donc maîtrisés (entre 30 et 50 centimes la photo 10×15), tout en restant plus élevés que les impressions issues des bornes en magasin ou des sites de photos en ligne. Ces imprimantes sont monotâches : en dehors de vos impressions de photos 10×15, il faudra compléter votre équipement avec une imprimante à jets d’encre ou laser pour les documents bureautiques.



RÉSOLUTION, VITESSE ET COÛT À LA PAGE : LA GUERRE DES CHIFFRES
Le premier des critères à examiner pour choisir une multifonction est la qualité d’impression. Si elle ne se mesure pas, elle varie théoriquement selon la résolution, qui s’exprime en points par pouce (ppp ou dpi, pour « dot per inch », en anglais). L’imprimante à jets d’encre de base doit se situer à 4800 × 1200 ppp pour une qualité tout à fait acceptable, mais monter à 5760 × 1440 ppp ne sera pas inutile pour imprimer des photos, ce qui engendrera un petit surcoût. achat imprimante imprimantes lasers ont des résolutions plus basses, mais les documents bureautiques ressortent avec les caractères bien nets.